Notre site : http.//www.vitalchiens.wix.com/info
Bienvenue sur le forum de VITAL CHIENS, vous pouvez tout voir et lire, mais pour réagir une petit inscription s'impose.
Merci pour votre compréhension

Notre site : http.//www.vitalchiens.wix.com/info

Chemin des serres,14 - 7802 Ormeignies
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'eleveur ne bichonait pas ses bichons!

Aller en bas 
AuteurMessage
Mireille
Admin
Admin
avatar

23/04/1959
Date d'inscription : 27/12/2010
59
Localisation ath
Humeur Toujours bonne!

MessageSujet: L'eleveur ne bichonait pas ses bichons!   Dim 1 Juil - 9:37

Les éleveurs clandestins ne bichonnaient pas les chiens

Près d’une quarantaine de bichons ont été découverts vivant dans des conditions particulièrement horribles, à Arrancy-sur-Crusne, dans la Meuse. L’élevage illégal était tenu par un couple d’agriculteurs sexagénaires.

la peau sur les os, couverts de vermine, d’abcès, atteints de maladies. Il y a quelques jours, dans une ferme d’Arrancy-sur-...Crusne (Meuse), des bénévoles de la SPA et les services vétérinaires de Bar-le-Duc ont découvert 38 chiens de race bichon, âgés de moins d’un an à plus de quinze. Un spectacle sidérant. Les propriétaires du refuge, un couple d’agriculteurs, ont eu le choix : remettre les animaux à la SPA ou subir une procédure judiciaire. « Ce sont des marchands de chiens dans ce que le terme a de plus ignoble », insisteMartine Schmitt, présidente du refuge de l’Étang bleu.
Ce sont des promeneurs qui ont donné l’alerte à la SPA de Thierville. En passant près de cette ferme isolée dans un hameau à quelques kilomètres du village, ils entendaient des aboiements suspects. Le 22 juillet dernier, Martine Schmitt, présidente du refuge de l’Étang bleu, est intervenue avec des bénévoles et les services vétérinaires de Bar-le-Duc. « Il faut du temps pour mener une enquête et les gens n’ouvraient pas leur porte, explique-t-elle.

Dans le village, la nouvelle est étonnante, mais pas inattendue. « On ne sait pas ce qui se passe à l’intérieur de la ferme. Les murs sont hauts et les portes de la cour toujours closes. » Pour cet habitant d’Arrancy-sur-Crusne (Meuse), la découverte d’un élevage clandestin de chiens n’est pas forcément une surprise. Quelques habitants de la commune y auraient même acheté des canidés. Mais ils ne savaient sûrement pas que les chiens étaient entassés, certains depuis quinze ans, dans une écurie obscure, laissés dans leurs excréments, nourris aléatoirement et à la volée.
Récupérés par la SPA, les bichons ont été placés dans des familles d’accueil. « Les propriétaires ne faisaient ça que pour l’argent. Il y avait beaucoup de perte mais vu la quantité de chiots, ils en tiraient quand même un gain », analyse Martine Schmitt. Le refuge ne pouvait prendre en charge une telle quantité de chiens.

La présidente a reçu l’aide de l’association meurthe-et-mosellane Balad, mais aussi de particuliers de Metz, Nancy, Forbach, ou encore du Luxembourg. « Les animaux les plus vieux, qui n’ont jamais eu de contact avec les humains, auront besoin d’au minimum six mois d’un travail phénoménal en famille pour prétendre à un foyer, si jamais on arrive à leur en trouver un ! », souffle la présidente. Certains sont effectivement particulièrement agressifs et mordent, notamment les dominants qui s’imposaient pour récupérer le peu de nourriture reçue.

Âgé d’une soixantaine d’années, le couple, d’origine belge, aurait reconnu vendre chaque animal 500 € pièce. « Les plus vieux servaient de reproducteurs. La plupart des femelles qu’on a trouvées étaient pleines. Ils sont tous consanguins, c’est vraiment n’importe quoi ! », enrage la présidente.

La SPA et la fondation 30 millions d’amis, qui a financé les frais de nourriture, de vaccination et de tatouage, ont déposé plainte au tribunal de Verdun contre les propriétaires pour mauvais traitements commis sur des animaux domestiques et élevage illégal. Les agriculteurs encourent deux ans d’emprisonnement et 30 000 € d’amende. « Le but est que des gens comme ça ne puissent pas recommencer, qu’ils soient interdits d’élevage. Mais si les procédures durent des années, les sanctions sont généralement légères », déplore Martine Schmitt. Pour nous, c’est un drame. »

Source: Le Républicain Lorrain aout 2011
https://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.republicain-lorrain.fr%2Factualite%2F2011%2F08%2F05%2Fles-eleveurs-clandestins-ne-bichonnaient-pas-les-chiens&h=3AQFEZEnR

_________________




















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wix.com/vitalchiens/info
 
L'eleveur ne bichonait pas ses bichons!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre site : http.//www.vitalchiens.wix.com/info :: NEWS ET INFO :: La maltraitance ou pire-
Sauter vers: